Peaches + Cakes da Killa
Le Bikini le Mercredi 30/11/16
Live report

Ce Mercredi 30 novembre, nous avons hâte de nous rendre au Bikini pour découvrir Peaches en live. En première partie de cette soirée qui s’annonce brûlante, nous découvrons enfin une pépite du rap américain : Rashard Bradshaw alias Cakes da Killa. 2lives est fan de découvertes, de trouvailles et était aux premières loges mercredi soir ! On vous dit tout ou presque…

Live report : Krystel Juthy
Photographie :
Yann Monesma

20h30 au Bikini, ce dernier soir de Novembre, la salle est encore peu remplie mais aux platines, ça commence à dépoter dur et pour un bon moment !

 

CAKES DA KILLA

Ce jeune artiste d’une vingtaine d’années  nous séduit avec son bermuda en cuir et ses lunettes de soleil. Il nous plaît avec son style travaillé, sa musique underground. Il dégage une bonne énergie sur ses morceaux remixés au son électro. Avec son acolyte des platines, c’est un show amusant de mimiques qu’ils nous offrent.
On le trouve plutôt spontané ce rappeur de hip-hop américain, euphorique au ton suave et à la sensualité exacerbée. Il assume sans complexe son côté féminin. Il s’éclate avec nous, il nous rejoint dans la salle et ça sent bon les States sur les planches du Bikini ce soir !
Le public, d’une trentaine d’année en majorité, au style décalé adhère à fond !

En savoir d’avantage :
http://www.cakesdakilla.com/

 

PEACHES

Six ans après la sortie de son dernier album, la chanteuse canadienne mais aussi productrice PEACHES revient avec un nouvel album Light in places sorti le 25 Septembre 2016.
Ce retour se joue avec du fracas, de la provoc ! Cette artiste, elle fait du bruit et ça s’entend !
Le décor est sobre, le backdrop affiche en blanc et lettres capitales le nom de PEACHES et les costumes de scène sont incroyables ! L’entrée sur scène donne le ton du show : mystérieux et audacieux ! Merrill Beth Nisker est accompagnée de ses 2 danseurs vêtus d’espèce de combinaisons style plumes d’autruches, j’adore !
Un vrai défilé érotique suivra sur des rythmes sensuels, des mélodies charnelles. Le public est peut-être peu nombreux mais conquis en masse ! Beaucoup de selfies, de vidéos, de photos pour capturer ces instants fugaces.
PEACHES a peut-être la cinquantaine mais elle se lance les défis de marcher sur les mains de son public en chantant, de se glisser dans un énorme tube blanc gonflé (un préservatif géant…) dans lequel elle se fait rouler bouler par la foule en délire.
Cette rockeuse de choc où l’identité sexuelle est au cœur de ses musiques électros s’assume sans complexe. Elle nous donne à voir une figure de scène qui ne nous laisse pas insensible. On aime la particularité de sa voix authentique, originale. On découvre cette aisance mélodieuse, underground qui résonne sous les percussions percutantes.
Son sens du spectacle, ses rythmes ravageurs, ses interprétations sexuelles et sa soif de créations aux styles musicaux hip-hop, rock, électro sont renversants !
Avec Rub, où il est question de souffler dans un clitoris pour y trouver ses éventuels secrets, elle continue d’agiter les genres et les pratiques sexuelles.
Avec Dick in the Air, elle chauffe la salle grâce à son twerking, une manière toute particulière de secouer les fesses…
Au Bikini, ce 30 Novembre, PEACHES, Reine de la provoc, nous bouscule, nous surprend, nous questionne sur la question des genres.
Elle nous en a mis plein les oreilles, (et je n’ai pas compris toutes les paroles !!) plein les yeux, plein les sens !

En savoir d’avantage :
http://peachesrocks.com/
https://www.facebook.com/officialpeaches

2lives remercie Le Bikini et les Productions du Possible pour nous avoir permis d’assister à cet événement…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *