THE ACID + NICK MULVEY
+ BAXTER DURY + ASGEIR
Festival les Inrocks Philips
Le 18/11/2014 au Bikini

Mardi 18 Novembre au Bikini pour  le Festival les Inrocks Philips  . Voilà ce qui nous attend ce soir :  THE ACID , NICK MULVEYBAXTER DURY et ASGEIR

 

MARDI 18 NOVEMBRE

Nous voilà le dernier jour du Festival des Inrocks et toujours au Bikini. D’entrée de jeu on remarque moins d’effervescence ce soir par rapport à la veille, alors que la programmation de ce mardi semblait être plus alléchante.

 

THE ACID

En savoir d’avantage:
https://www.facebook.com/AcidThe

The Acid est un tout jeune groupe découvert il y a un peu plus d’un an dont le premier album intitulé “Liminal” vient de sortir.

Difficile de définir la musique de The Acid tant elle pioche et rassemble énormement de genres entre Electro ultra planante frisant parfois l’expérimental et une Pop spatiale mélancolique.
La formation se compose d’un clavier, de machines, d’une percu et bien sur du “chamanique” chanteur Ry X qu’on a du mal à distinguer derrière sa barbe et sa casquette. Il nous offre une voix cristalline qui n’est pas sans rappeler celle de Thom Yorke.
Le son est correct même si un peu trop fort à mon goût à niveau des basses. Le tout est propre, en place et brille de cohérence malgré un coté répétitif à mon goût.

 

 

NICK MULVEY

En savoir d’avantage:
http://www.nickmulvey.com

Du haut de ses trente ans, Nick Mulvey est musicien et compositeur anglais qui a du charisme.
Autour de lui, une batterie, un clavier, et une jeune multi instrumentaliste avec sa mandole et sa mini guitare.
A la guitare et au chant, Nick Mulvey nous offre une folk soignée grace à son jeu fluide aux phrasés hispanisant.
Les morceaux s’enchaînent et ont tendance à malheureusement se ressembler.

 

 

BAXTER DURY

En savoir d’avantage:
http://www.baxter-dury.com

Baxter Dury, chanteur anglais de 37 ans est le fils du chanteur des The Blockheads, gorupe de New wave, funk de la fin des années 70′.
Baxter fait une entrée qui ne passe pas inaperçu puisqu’il débarque avachi sur un cygne géant gonflable, une bière à la main. Le ton est donné.
Sur scène, deux choristes dont une au clavier. Complètement à gauche, la guitare rythmique est très correctement tenu par le plus discret du groupe. A ses cotés un bassiste toréador en cuir rouge et bien sur au chant et aux machines dans son costard cravate gris vrp : Baxter Duy. Il sirote souvent sa bière et on ne peut pas rater les cadavres de bouteilles posées à côté de la batterie…
Parfois il nous “gratifie” d’un perte de contrôle vocale en partant subitement dans les aiguës ou en partant dans des éclats de rire…Ca sur-joue le décalage mais ça reste “petit bras” comparé à notre Tellier et katerine national qui ont une authenticité qui manque cruellement à Baxter Dury…Tout ça est surfait et sonne faux ce soir. Ne brille pas dans l’art subtil de l’absurde qui veut.
Les compositions gentillettes sont proprettes mais les clowneries de BAXTER DURY sans consistance m’agacent…
Alors évidement l’ennuie se fait très vite ressentir autant d’un point de vu musical que par le jeux de scène du principal protagoniste.

 

 

ASGEIR

En savoir d’avantage:
http://www.asgeirmusic.com

Ce groupe dont le nom n’a d’autre origine que celui de son tout jeune chanteur islandais de 22 ans : Ásgeir Trausti.
Après deux sorties d’albums très rapprochées (“Dýrð í dauðaþögn” en 2011 et “In the Silence” en 2012)et un single remarqué cette année “Going Home” le voilà sur la scène du Bikini pour ce festival des Inrocks philips.

Lorsuq’il debarque sur scène c’est un festival de casquettes et autres couvres-chef qu’arbore tous les membres du groupe.
Avec la tessiture de sa voix qui ne peux pas laisser indiférent, c’est une Pop Folk très agréable que nous sert Ásgeir.

 

http://www.lesinrocks.com/

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *