Aborted + Origin
+ Exhumed + Miasmal
Le 10/12/2014 au Metronum

Le 10 12 2014 au Metronum, nouvelle soirée SPM Prod sous le signe du Death Metal avec la venue de ABORTED. Trois autres groupes viendront “brutaliser” la scène : ORIGIN , EXHUMED et MIASMAL  : on y était et on vous raconte…

Report & Photographie : Yann Monesma

 

MIASMAL

 

Membres du groupe :
Pontus Redign : Chant & Guitare
Magnus Andreasson : Guitare
Björn Eriksson : Batterie
Ruben Åhlander Persson: Basse

Genre : Death Metal
Originaire de : Suède

MIASMAL c’est une formation classique de quatre musiciens: Guitare, basse, batterie et chant. Ils se définissent comme un groupe sans concessions, paillettes ou faux semblant, et pratiquent un Death Metal issu du Punk et de Metal. Ils refusent de tomber dans la caricature du genre Death Metal dans lequel ils évoluent.
Le groupe est né en 2007 et sort sa première Démo un an plus tard ainsi qu’ un EP en 2010. En 2011 leur 1er album éponyme de 14 titres voit le jour  avec des Titres comme “Mists”, ou “Bionic Godhead Erase“. Il faudra attendre 2014 pour voir leur dernier skeud : “Cursed Redemmer“.

MIASMAL débarque sur la scène du Metronum à 20h00 comme prévu. Le public plutôt clairsemé en ce début de soirée (il arrivera tard), leur offre un accueil plutôt chaleureux.
Au chant, Pontus Redign, la bidoche offerte au public et le visage en permanence caché sous la crinière, pousse son chant sans grande conviction. Le bassiste lui, ira fricoter de temps à autre avec le batteur, mais mis à part quelques poses, il ne brillera pas lui non plus par un scénique à toute épreuve. Coté son, c’est correct de façon générale mais un peu trop fort à certain moment.

On en retiendra donc un manque évident de motivation du groupe qui a assuré le minimum. Peut-être attendait-il un public plus nombreux et démonstratif pour offrir d’avantage. Alors que j’avais pas mal accueillis l’écoute de leur discographie, la prestation de ce live m’a laissé sans souvenir particulier. Dommage !

En savoir d’avantage:
http://miasmal.net/

 

 

EXHUMED

 

Membres du groupe :
Bud Burke : Chant & guitare lead
Matt “Slime” Ferri : Chant & basse
Matt Harvey : Chant & guitare
Mike Hamilton : Batterie

Genre: Death Metal / Grindcore

Originaire de : USA

Sur le Facebook du groupe on peut lire :” Fondation le 1er juin 1991″ et sur diverses bios on peut relever 1990…on dira qu’on fera confiance au groupe.  Matt Harvey le fondateur du combo est un tout jeune adolescent d’une quinzaine d’années à la création du groupe et deux ou trois ans plus tard il revendique déjà un désenchantement par rapport au genre Death Metal qui prend un virage à partir du milieu des années 1990. Il tient à s’éloigner de cette tendance en partant dans un savant mélange  de Death et de Grindcore. Après diverses Démos et EP, leur premier album “Gore Metal” arrive dans les bacs en 1998. Un album qu’Harvey n’assumera pas complétement apparemment pour diverses raisons dont des problèmes de production. En 2000/2001 sort “Slaughtercult“, un album qui atteint enfin ce à quoi aspirait le groupe : simplicité et brutalité ! Ils se démarqueront sur cet album et seront très fier d’ailleurs sur leur choix de ne pas tomber dans l’utilisation de la double basse, chose incontournable à ce moment là dans le genre. S’ensuivront 3 autres albums : “Anatomy is Destiny” en 2003,  “All Guts, No Glory” en 2011 et le tout dernier “Necrocracy” en 2013.

Pour EXHUMED, un vieux de la vieille m’avait prévenu (il se reconnaitra) : “EXHUMED y a du spectacle, ça se renouvelle pas trop mais y a du spectacle, tu verras… !”
En regardant la scène je remarque un micro-ondes maculé de “sang” posé sur un ampli double corps derrière le bassiste. On aura l’explication de sa présence à la fin du set…surprise.
Le combo bouge bien et nous agrémente le show avec l’apparition ponctuelle de leur sempiternel “clown chirurgien boucher” à la tronçonneuse. Il viendra à trois ou quatre reprises exécuter ses macabres boutades et repartira aussi sec. Comme les habitués le savent déjà, on aura droit à un gavage du guitariste à l’aide d’un “entonnoir crane et colonne vertébrale” fait maison. La mixture sympathique dont on ne connaitra pas la recette, sera par la suite régurgitée très élégamment sur le bord de scène par le “gavé” . Une bâche plastique avait préalablement été déposée à cet effet. On peut être sale et bien élevé non ?
On arrive à la fin de leur prestation et on va donc découvrir à quoi sert ce fichu micro-ondes. Notre clown de service va donc ouvrir le four et en sortir un tête humaine coupée. Il se dirige ensuite vers le bord de scène où une malheureuse du public (non prévenue et qui n’a donc rien vu venir) a eu la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Le contenu du crane, un liquide rougeâtre à l’odeur de pied (encore une mixture de leur cru), sera déversé sur cette pauvre fille. Le groupe quittera la scène sans même venir voir la “victime” pour s’excuser ou comme me le disait un collègue (toujours le même,  il se reconnaitra) en plaisantant, même pas pour lui donner une serviette. Ah et puis après tout, ils s’appellent “EXHUMED” pas “GALLANTERY !
Ce que l’on retiendra des musiciens c’est : un grateux ultra énergique, un batteur qui sait battre en neige, un bassiste “bassistant” et un chant bien exécuté.
Un show distrayant avec quelques petites surprises, même pour les initiés.

 

En savoir d’avantage:
www.gorefuckingmetal.blogspot.com
www.twitter.com/exhumedofficial
www.exhumed.bandcamp.com

 

 

 

ORIGIN

 

Membres du groupe :
Jason Keyser : Chant
Paul Ryan : Guitare & chant
John Longstreth : Batterie
Mike Flores : Basse & chant

Genre : Death Shred
Origine : USA

Le groupe fondé en 1997 est originaire du Kansas et suit le shéma classiquer dans son parcours : un an après leur première Démo “A Coming Into Existence ” et un album touts les deux ou trois ans : “Origin” en 2000, “Informis Infinitas Inhumanitas” en 2002, “Echoes of Decimation” en 2005, “Antithesis” en 2008, “Entity” en 2011 et enfin “Omnipresent” en 2014. Le chanteur actuel Jason Keyser est arrivé il y a 3 ans juste après que le groupe ait signé chez Nuclear Blast Record. Origin nous distille un Death Shred ou Death Metal dit “technique” de part la virtuosité, la technicité et l’intelligence de leurs compositions…Attention  on est quand même dans du Death. Les méchants riffs qu’ils nous distillent ont de quoi mettre les nuques de headbangers professionnels à dure épreuve.

Lorsque je vois débarquer Jason Keyser sur la scène je sens qu’il va se passer quelque chose. Il dégage quelque chose de dingue dans son attitude, se déplaçant comme un fauve en cage avec ses aller-retour sur scène. Même dans les positions qu’il prend pour chanter on sent la puissance bestiale et je n’ai pu m’empêcher de penser à robert Trujillo qui me laisse la même impression lorsqu’il “s’ancre” au sol…

J’avais déjà savouré leur dernier ovni “Omnipresent” mais je voulais savoir ce qui ce passait en live.

Et je ne vais pas être déçu, quel champ de bataille mes aïeux ! Autant sur la scène que dans la fosse. Le changement d’ambiance est net avec EXHUMED. Les regards quasi en transe au premier rang peuvent en témoigner : l’énergie est là et elle veut s’exprimer. Je vois même un photographe (toujours le même depuis le début et il se reconnaitra encore une fois) poser son matériel pour aller se mêler à la bacchanale.
Jason sait stimuler une salle et lorsqu’il invite un public conquis à monter sur scène pour slamer , mosher et “circle piter” non stop, celui ci ne se laisse pas le dire deux fois.
La dextérité de Mike Flores sur sa basse 5 cordes qu’il tient pratiquement à la verticale me laisse sans voix. Un feeling impressionnant et ne parlons pas de sa dextérité. Paul Ryan de l’autre coté n’est pas en reste lui non plus à la guitare.
Tout le Metronum est en ébullition, du vrai “show chaud” bouillant comme on l’attendait.

Pour les lumières, capturer la prestation d’ORIGIN n’a pas été des plus simple. Le technicien aux lumières a parait-il beaucoup apprécié le concert mais il n’a certainement pas pensé à nous photographe.

ORIGIN quittera la scène un peu avant 22:00.

En savoir d’avantage:
https://myspace.com/origin666
https://facebook.com/Origin
https://twitter.com/originband
http://reverbnation.com/officialorigin

 

 

 

ABORTED

 

Membres du groupe :
Sven De Caluwe : Chant
Danny Tunker : Guitare
Mendel Bij De Leij : Guitare
JB Van der Wal : Basse
Ken Bedene : Batterie

Genre: Death Metal / Grindcore / Hardcore

Origine : Belgique

Presque 15 ans d’existence pour ce groupe qui peut être fier de comptabiliser 8 albums. Dans son Brutal Death, la réputation de ABORTED n’est plus à faire et ne se limite pas à notre continent puisque leur renommée est de l’ordre de l’international.

Les techniciens s’activent pour préparer la scène pour ABORTED. Une Batterie bien fournie avec ses deux jolies grosses caisses rouge au centre est cernée par deux bâches sur lesquelles on peut lire :”kill The Living” à droite et “Raise The Dead” de l’autre coté.
Le backdrop lui, est à l’image de la pochette de leur dernier album “The Necrotic Manifesto” sorti en Avril dernier et produit par Jacob Hansen qui avait déjà travaillé pour le groupe en 2003 et 2011 sur Goremageddon” et “Global Flatline.
Il est 22:18 la scène est fini d’être agencée et les instruments sont réglés, y a plus qu’à…une minute après le groupe foule le parquet.

Sven est là le bougre, et d’entrée de jeu il nous assène les premiers coups avec son growl . Il s’éloignera du devant de scène pour quelques escapades mais reviendra camper son pied gauche sur le retour pour nous offrir le haut de son crane à grande coup de headbang tournoyant. Au niveau des acolytes, à sa  droite nous avons JB Van der Wal avec son look de hypster comme on en voit malheureusement beaucoup dans le Metal depuis quelques temps : petites vans bleues layette délavées aux pieds, slim et  barbe de 8 mois. Par contre, quel plaisir de le voir dévaler le manche de sa basse, rien à dire il est en place le saligaud ! A coté de lui se tient le quasi inexistant Mendel Bij De Leij en “seconde guitare” car l’on n’entendra pratiquement que Danny tunker à la gauche de Sven. Avec Danny on a pas affaire à un “gauche”  et il sait nous tricoter des soli aux petits oignons. Quant à Ken Bedene rien à dire il envoie ce qu’il faut quand il faut, et ce soir on peut pas dire qu’il ne soit pas mis à contribution. Jb et Ken sont les derniers rentrés chez ABORTED lors du changement de Line up de 2011.

Tout ce petit monde “headbangue” à tout va. On sent la complicité entre tous les membres du groupe et notamment entre les deux guitaristes qui bien que placés aux extrémités de la scène, s’échangeront des sourires pendant tout le set.

De façon assez régulière, de sympathiques jeux de fumée savamment orchestrés par deux machines placées en bord de scène, jaillissent du sol de chaque coté de Sven.

Des surprises viendront aussi du publics ce soir avec la montée sur scène d’un gamin de tout juste 9 ans, un petit blondinet qui  campera sur les planches à grand coup de headbang juvénile ! C’était mignon ! on le verra même slamer ! Magique ! Par contre il ne portait pas de bouchons d’oreilles et ça c’est maaaal.

On retiendra beaucoup de générosité de la part d’ABORTED envers les gens qui sont venu les voir ce soir. Un set très bien géré tout en puissance et subtilité, oui j’ai bien dit subtilité.

 

En savoir d’avantage:
http://www.goremageddon.be/

 

 

 

 

Encore merci à SPM Prod et au Metronum pour nous avoir permis d’être présent à ce événement

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *